Encadrement strict de l’usage des médicaments

Le Rectorat a adressé une note à l’ensemble des établissements scolaires de l’académie afin de rappeler les consignes en vigueur  qu’il convient de rigoureusement appliquer, à savoir:

  • l’infirmière scolaire, comme toute infirmière, ne peut délivrer des médicaments que sur prescription médicale. Les élèves suivant un traitement court ou régulier devront donc déposer les médicaments à l’infirmerie avec l’ordonnance correspondante et venir y prendre leur traitement, selon les prescriptions du médecin traitant
  • sans prescription médicale, aucun médicament ne peut être délivré dans un établissement scolaire, y compris homéopathique.
  • les élèves n’ont pas à avoir de médicament sur eux, sauf si le Plan d’Accueil Individualisé (PAI), prescrit par le médecin traitant, le précise. En cas de problème ou d’automédication par l’élève, la responsabilité de la famille est engagée. 

En cas de douleurs importantes, le protocole d’urgence, adopté chaque année en conseil d’administration, s’applique. Si l’infirmière scolaire (ou en son absence le conseiller principal d’éducation ou le chef d’établissement) juge que l’état de santé de l’enfant n’est pas compatible avec un maintien dans l’établissement, la famille sera alors contactée grâce aux indications qu’elle aura fourni sur la fiche d’urgence et sur le dossier d’inscription. Il est donc important d’informer le collège de tout changement de coordonnées (téléphonique, postale ou mail).

Toute prise de médicament représente un risque, même minime. Elle doit donc être encadrée et autorisée par un médecin. Une note sera adressée à l’ensemble des familles en début d’année scolaire afin de rappeler ces consignes. 

À propos de Stéphane Pini

Principal
Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.